Gevrey-Chambertin
Premier Cru "La Perrière"

> Télécharger la fiche

Terroir

La parcelle La Perrière est située sous les Mazis Chambertin Grand Cru (il n'y a qu'une route qui les sépare). La vigne a environ 60 ans.
Surface: 27,34 ares (0,67 acres)
Climat & Sol: Le sol est légèrement en pente avec des petits cailloux. Historiquement, une carrière de pierre, peu profonde existait avant d'être comblée de terre et de vignes. Le sol est assez profond et argileux.

Vinification

Pour préserver leur qualité, les raisins sont vendangés à la main,
puis la récolte est triée manuellement. Avant la fermentation alcoolique, nous effectuons une macération pré-fermentaire à froid d'une durée de 4 à 6 jours qui nous aide à extraire les composés
phénoliques. La macération dure ensuite 15 jours durant lesquels
des pigeages sans remontages sont effectués. Leur nombre et leur intensité sont les variables conduisant à la concentration des tanins, leur parfum et leur couleur. La fermentation alcoolique est
réalisée avec des levures indigènes

Après la macération, vin de presse et vin de goutte sont
soigneusement séparés et élevés séparément. Le vin est élevé et mis en fûts (100% dans des fûts traditionnels bourguignons de 228 litres)
pendant 15 mois dont 30% de fûts neufs. Nous utilisons uniquement des fûts de chêne d'origine française provenant de Bourgogne, de
l'Allier et des Vosges.

Notes de dégustation

OEIL
Belle robe rouge pourpre

NEZ
Le nez est intense sur des notes de fruits noirs (mûres) mais aussi des notes épicées.

BOUCHE
En bouche, le vin est ample, riche, complexe avec une finale charnue.

Gastronomie

Le Gevrey-Chambertin Premier Cru La Perrière 2018 se dégustera parfaitement sur un plat en sauce type goulash mais aussi sur un magret de canard au cassis.

Garde

A déguster à une température idéale de 13-14°C ou à conserver de 5 à 10 ans.

L'art de déguster

On oublie trop souvent qu'il ne suffit pas d'avoir de bons vins en cave, mais qu'il faut aussi savoir les servir.
La température est un élément essentiel, environ 12°C pour les blancs et 15°C pour les rouges, et sans un bon verre à dégustation qui amplifiera les arômes du vin, on est sûr d'atténuer son plaisir.
Un bon verre donne une grande surface d'aération au vin et un resserrement du col qui permet au nez de mieux saisir la richesse et la complexité du grand vin.